Juventus – Real (0-3), Zidane: "C’est pour ça que Ronaldo est différent des autres" – Ligue des champions 2017-2018 – Football

0
Notez cet article

C’est un instant pour arrêter le temps. Un moment à savourer. Fugace et éternel. Quand Ronaldo s’est envolé, plus n’a pas compté. Un centre de Carvajal, un coup d’œil du quintuple Ballon d’Or et puis l’envolée. Haut. Très haut. Puissant et gracieux à la fois, CR7 s’en est allé martyriser Gigi Buffon. D’une bicyclette aussi imparable que pur, le portugais et le marqué de la soirée. De l’année? Peut-être. Les derniers derniers mois de 2018 Une choix est sûr, Ronaldo est déjà un prétendant plus que sérieux.

S’il n’aura pas forcément envie de se souvenir du score final, l’Allianz-Stadium se rappellera longtemps de la maestria de Ronaldo, double buteur et bourreau d’une Juve aux abois (0-3). Les spectateurs massés dans l’infraction et trempés n’ont pas manqué de saluer le geste de CR7. Ce dernier apprécié et fait savoir aux tifosi turinois. Remarquable, ça aussi.

Précision démoniaque

A Turin, l’homme aux quatre ligues des champions a aussi gagné son match dans la compétition reine. Comme le recordman, Iker Casillas. Un détail. Parce que ce mardi soir, la forme a dépassé le fond. Machine à buts, Ronaldo a tenté un geste en réussissant peu dans une carrière. Voire jamais. Même quand s’appelle CR7.

Quand il s’est envolé, le portugais s’est retrouvé à l’horizontale, pointe du pied droit à 2,30 mètres du plancher des vaches. Dans ces conditions extrêmes, il est quand même fait preuve d’une précision démoniaque. Buffon n’a même pas cherché à esquisser les débuts de rébellion. Le mal était fait. De la plus belle des manières.

Sur le bord du terrain, Zinédine Zidane n’a pas pu s’empêcher d’être impressionné. The French s’est mis sur la tête, comme il a été dit, il est devenu secret, toujours interloqué. Après le match, ZZ avait repris ses esprits. “Je suis entraineur mais je suis aussi quelqu’un qui aime le pied. Quand je vois un geste pareil … C’est pour ça que Ronaldo est différent des autres, parce qu’il peut faire ce genre de choses. Ce qu’il a fait encore ce soir, c’est exceptionnel, pour l’équipe et pour lui.

Interrogé par la télévision italienne, le français a été ajouté à une petite taquinerie en souriant. A la question “quel est le plus beau mais celui de CR7 ou celui de ZZ contre Leverkusen?”, The champion du monde 1998 to a smile in: “Le mien, évidemment!”.

Laisser une réponse

5 + 5 =

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont notifiés avec *