La Juventus de Turin n'est plus invaincue en championnat cette année

0
Notez cet article

La Juventus de Turin La fin de la saison en Série A envahit . En effet, elle vient de subir sa première défaite face à Gênes. Pourtant, l’équipe de joueurs est loin d’être un cador du championnat. La défaite de la vieille dame ressemble beaucoup plus tard.

L ‘identité était largement remise, avec les joueurs comme Chiellini, Matuidi ou le gardien Szczesny sur le banc. Quant à Christiano Ronaldo [VIDEO]il n’était pas encore passé sur la feuille de match.

Une équipe remaniée et apathique dès le coup d’envoi

Dès le début, tout ce qu’il y a de mieux dans le monde, ce ne serait pas facile pour le club turinois et la première mi-temps serait vraiment sans envergure. Toute l’équipe est apparue largement empruntée surtout offensivement. Seul, le gardien Mattia Perrin a bien réussi à repousser les attaques contre Grifoni bien joué, et surtout décidé à empocher des points qui apparaissaient de plus en plus à leur portée. Le 0 – 0 à la mi-temps était bien payé pour les Bianconeri.

Cela ne pouvait continuer comme ça éternellement. Bien sûr, il y a eu cet éclair dans la grisaille Turinoise au début du deuxième acte, sous la forme d’une ancienne mais de Paulo Dybala s’est avéré après avoir fait recours à VAR pour un hors-jeu (56e). Hélas, ce fut sans lendemain, la voiture du leader du championnat à répliquer dans sa léthargie. De son côté, bien évidemment avec les minutes qui s’écoulent, le Gênes va y croire et c’est un ancien joueur de la Juve qui va s’enfiler le premier pour son retour à la compétition.

D’une frappe bien enroulée, Stefano Sturaro marque après quelques minutes en jeu (1 – 0, 72e). La réaction n’aura pas lieu de la partie de la Juve, définitivement éteint et du vétéran Goran Pandev (35 ans) marque à son tour à la 81e.

Une défaite pour une prestation sans envergure

Le bilan est simple: aucun tir cadré du côté des Juventini qui s’inclinent logiquement. Bien sûr, le titre n’est pas vraiment en danger, mais ne sera pas réédité, il vient de terminer la saison 2011-2012.

Cette année-là Chiellini, Bonucci et leurs coéquipiers ont fini invaincus. C’était la deuxième fois dans l’histoire de la Série A, après le Milan AC de Van Basten en 1992. Il est vrai que la victoire sur l’Atlético Madrid était vraiment un moment très intense.

This news is a job of the geôse, les joueurs ont le mérite de s’accrocher pour vite s’apercevoir de ce qu’ils apparaissaient très longtemps sur le papier. :

Laisser une réponse

78 + = 82

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont notifiés avec *