Le but phénoménal de Cristiano Ronaldo impressionne toute la planète football

0

Si toute la planète football avait les yeux rivés sur le Camp Nou pour le Clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid (0-0, 10e journée de Liga), c'est du côté de Gênes que Cristiano Ronaldo, l 'ancien Merengue, un assuré le spectacle. En s'élevant à 2m56 du sol, soit 10 cm au-dessus de la barre transversale, le Portugais inscrit de la tête le deuxième mais des siens sur la pelouse de la Sampdoria (1-2, 17e journée de Serie A). Une réalisation décisive puisqu’elle offre une précieuse victoire à la Vieille Dame, solide leader du classement. Interrogé au micro de Sky Sport en Italie, CR7 n’avait pas forcé l’impression d’avoir réalisé une action hors du commun. «C’était un match difficile, la Sampdoria a très bien joué. Nous avons eu une belle attitude durant les 90 minutes et nous avons mérité de l'emporter », at-il d'abord confié avant d'ajouter.

« Je ne savais pas que j'étais monté si haut sur mon but , je suis très content d'avoir aidé l'équipe à gagner. L’important, c’est aider la Juventus à décrocher des titres », a-t-il expliqué. Une déclaration presque classique à l’opposé de son but. Il suffit d’ailleurs de voir les réactions déclenchées par cette incroyable détente verticale (71 cm) pour s’en convaincre. «Campagnol, campagnol CR7! », Titre La Gazzetta dello Sport quand le Corrière dello Sport reprend lui le célèbre refrain« Volare oh oh »photo du chef d’œuvre à l’appui. Tuttosport, tout en mesure, y va de son: «le Martien fait voler la Juve». Ailleurs aussi, la performance athlétique du Lusitanien est saluée.

«Air Ronaldo», «Airbus CR7»

Au Portugal par exemple, sur salue «le décollage de l’Airbus CR7» dans les colonnes de Record, quand O Jogo raconte «son vol». La Fédération Portugaise de Football, jamais avare de compliments sur sa star, s’est permis une comparaison avec Superman. «Un oiseau? Un avion? Non c’est un vol de Cristiano Ronaldo! », A-t-elle posté sur ses réseaux sociaux. Une comparaison que l’on retrouve dans les colonnes du Daily Mail: «le surhomme Cristiano Ronaldo saute à 2m56 et reste dans l’air pendant une seconde et demi pour une tête qui défie les lois de la gravité». A Bola l’affuble purement du surnom d’Air Ronaldo, en référence à Michael Jordan.

Une référence reprise par Claudio Ranieri, entraîneur vaincu du soir, en conférence de presse d’après-match. «Ronaldo a fait quelque chose choisi que l’on ne voit qu’en NBA, il est resté en l’air pendant une heure et demie. Il n'y a rien à dire, on ne peut que le féliciter et continuer », un entraîneur expérimenté italien de la Samp, souriant mais résigné. Le natif de Funchal, lui, savoure sa revanche, lui qui, après avoir été sèchement critiqué, vient d’enchaîner 6 mais en 5 matches toutes compétitions confondues. «J’ai eu un problème au génou qui m’a gêné pendant un mois, mais maintenant, je suis très bien», a-t-il conclu. Cristiano Ronaldo n’a pas fini de nous étonner.

É um pássaro? É um avião? Não, é mais um voo de @Cristiano! #TodosPortugal pic.twitter.com/bgBCpo8t1D[19659002[—Portugal(@selecaoportugal)18décembre2019

Laisser une réponse

4 + 4 =

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont notifiés avec *