L’une des meilleures équipe européenne pourra t elle empêcher le Real Madrid de gagner la Champions League pour une 3 année consécutive ?

0

Au cours des dernières années, la Ligue des Champions a été presque entièrement marquée par un fait qui amène à se demander si, pour une troisième fois consécutive, le Real Madrid sera encore champion d’Europe ? Ou si l’une des meilleures équipes européennes sera en mesure de l’arrêter dans cet élan ? En effet, le club le plus puissant de la compétition cherche à obtenir la victoire historique de trois coupes européennes d’affilé. Ainsi, le club obtiendra le record de finales consécutives en actuelle Ligue des champions de notre ère après l’AC Milan (de 1993 à 1995) et la Juventus (de 1996 à 1998).

Depuis une demi-décennie, lorsque la Ligue des champions est devenue la propriété des super-clubs (et juste avant la prochaine saison, les 4 premières équipe de ce championnat n’auront plus à passer l’étape des qualifications) le Real Madrid améliore tous les aspects de son jeu pour devenir le super-club suprême. Il s’agit entre autre de l’amélioration des ressources financières et du recrutement de joueurs de telle sorte à constituer l’équipe la plus forte et la plus solide jamais vue. Même si leur tentative de conserver ce titre ne fait pas nécessairement d’eux l’une des meilleures équipes de tous les temps, ils ont certainement le meilleur banc de tous les temps.

Il s’agit  d’une équipe où le meilleur buteur de la dernière Coupe du MondeJames Rodriguez, était tellement peu utile qu’il a failli se faire écarter par le Real. Et l’une des stars les plus brillantes, Marco Asensio menaçant le départ de l’un des joueurs les plus chers du marché , Gareth Bale. Et tout cela en absence d’un Cristiano Ronaldo toujours aussi étonnant.

Le siècle des “Champions League” de Ronaldo

Ce serait effrayant pour tout le monde, si l’un des problèmes persistants de la Ligue des champions au cours des dernières années a été la proximité des mêmes grands clubs qui se sont finalement affrontés jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un club sur sept ou huit. La dynamique a au moins changé au fil du temps.

Tout comme le Real s’est agrandi et élargi, il y a eu des mouvements significatifs dans les autres groupes derrière eux. Cela se reflète dans quelques aspects de cette nouvelle saison. D’abord, il y a de nouvelles rencontres vraiment intéressantes. Et sur les 11 matches en phase de groupe entre les clubs des cinq plus grandes ligues – Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne, France – quatre n’ont jamais été vus en 62 ans de Ligue des champions et Coupe d’Europe. Ce sont les matchs : Atletico Madrid-Roma, Sevilla-Liverpool, RB Leipzig-Monaco et Borussia Dortmund-Tottenham Hotspur.

Le Paris Saint-Germain et le Bayern Munich ne se rencontrent quant à eux que pour la première fois depuis 2000-01. Et cette rencontre est importante pour quelques raisons au-delà de l’équipe qui finira premier de leur groupe, puisqu’elle marque le deuxième grand changement pour cette saison.

Le club français a fait de nombreux efforts, plus que n’importe quel autre club d’ailleurs, pour modifier la dynamique du groupe des super-clubs, avec leurs énormes mouvements sur le marché. Ils ont peut-être même déstabilisé toute la structure concurrentielle de la Ligue des champions en privilégiant Neymar de Barcelone avec un transfert record à un prix qui a fait parler le monde entier, avant de signer Kylian Mbappe de Monaco. Cela signifie que le PSG a maintenant mis en place une ligne avancée aussi effrayante que celle du Real Madrid ; et si ce n’est pas nécessairement une réponse directe aux champions espagnols qui conservent le trophée, c’est un mouvement stratégique contre le statut quo.

Neymar marque le cheeky lob dans la formation PSG

Il y a une croyance selon laquelle la plus grande stratégie de PSG dans le jeu consiste à déployer assez de moyens pour payer des frais sensationnels et des salaires pour les joueurs parce qu’ils savent que probablement seul Manchester City sera en mesure de concurrencer à long terme. Cela laisserait les clubs espagnols derrière et changerait si radicalement ce statut quo, et encore plus la dynamique.

Le PSG a déjà battu le Real Madrid et Barcelone sur le marché avec les signatures de Mbappe et Neymar, mais avant qu’ils ne puissent penser à battre le détenteur du trophée, ils auront du chemin à faire avant de se retrouver en finale.

C’est toujours la question avec le PSG, la mise en garde et l’étape qu’ils doivent prendre. C’est aussi la raison pour laquelle le match contre le Bayern sera véritablement significatif. Cette victoire aura d’ailleurs plus de sens que le fait de terminer le premier de leur groupe. Il s’agira de faire une déclaration proportionnelle au nouvel état désiré de PSG, en battant l’un des trois «super clubs» de la compétition sur le terrain.

Le mouvement majeur du Bayern, en parlant des transferts, a été de faire face au flux du marché et de, volontairement, retirer James du Real.

En ce qui concerne le Barcelone, la question est de savoir si le départ de Neymar aura un effet sur l’équipe. En effet, l’avenir du club est assez moins prometteur, même s’ils ont vraiment été très bons au début de la nouvelle saison espagnole. Mais n’oublions que lorsque vous avez un joueur comme Leo Messi, rien n’est vraiment joué d’avance.

Soulignons que l’international argentin reste toujours le joueur dominant de la Ligue des Champions moderne, la star qui influence tout, comme Alfredo Di Stefano l’a fait dans les années 50 et Johan Cruyff l’a fait dans les années 70. Messi est également le type d’étoile qui est encore au-delà de la Premier League, même si la compétition anglaise apporte plus d’argent que la Ligue des Champions et reste la cible privilégiée de tous les managers de stars. A ce propos, la qualité des entraîneurs certainement de ladite ligue suggère que quelque chose d’autre de l’ère du super-club d’une demi-décennie est en train de changer. Ainsi, il se pourrait que l’un des clubs anglais puisse finalement prétendre au titre de champion comme cela a été le cas jusqu’en 2009.

Au vu de tout ceci, ces gestionnaires spéciaux font face à leurs défis individuels dans la Coupe d’Europe. La dualité de Jose Mourinho-Pep Guardiola a déjà défini le football continental, mais aucune des deux n’a remporté la compétition depuis plus d’une demi-décennie et ce sera peut-être à la fin de cette saison, exactement cinq ans après la première campagne de la Ligue des champions de Jurgen Klopp avec le Borussia Dortmund.

Antonio Conte et Mauricio Pochettino ont, quant à eux, mérité une excellente réputation, mais aussi des questions justifiées sur leurs propres records européens défavorisés. Les deux se trouvent également dans deux des groupes les plus serrés. Chelsea et Tottenham Hotspur sont tous deux confrontés à l’un des géants de Madrid et à un éventuel départ respectivement à Rome et à Dortmund.

La merveille sera de savoir si ces deux ou même le Tottenham peuvent imiter Monaco pour marquer une autre pause dans les récentes tendances de la Ligue des Champions en brisant la suprématie des super clubs et en atteignant les demi-finales.

Les champions de France étaient les révélations de la saison dernière. Ils étaient tellement révélateurs qu’ils ont été déchirés par les grands clubs, mais cela illustre au moins qu’il existe suffisamment d’écarts avec les super-clubs. Il ne faut pas oublier que la Juventus a également évolué vers le niveau des super-clubs de manière plus graduelle ; bien qu’ils doivent maintenant surmonter un complexe psychologique avec la concurrence sans doute plus grande avec le PSG car ils ont perdu deux finales en trois ans.

Les Italiens sont allés plus loin que n’importe quel autre club contre le Real la saison dernière, mais ils n’ont malheureusement pas pu faire ce qu’il fallait pour les battre. Quel club sera en mesure de vaincre le Real Madrid ? Là est la véritable question de cette nouvelle saison et ce malgré les grandes équipes en compétition pour le titre. Aussi, le changement sensationnel de club de Neymar aura-t-il effet ? La suite des événements nous le dira.

 

Voir l’article source

Laisser une réponse

9 + 1 =

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont notifiés avec *